Guerre civile au Gabon

7 septembre 20160 Commentaire

Au lendemain de la réélection contestée d’Ali Bongo avec 49,80 % des voix, plusieurs émeutes et pillages ont éclaté dans la capitale du Gabon, Libreville. Un collectif s’est rassemblé, jeudi 1er Septembre, pour interpeller la communauté internationale.

Pin It

Dans: ActionsInternationalPolitique
Taggé:

Laissez un commentaire

Retour en haut