Kurdes: L’assassinat de trois militantes à Paris

12 janvier 20170 Commentaire

Plusieurs milliers de manifestants sont venus, samedi, demander justice dans l’affaire des 3 militantes kurdes assassinées à Paris en 2013. Les services secrets turques sont pointés du doigt alors que le principal suspect est mort en décembre dernier. Encore des assassinats ciblés qui seront impunis ?

Le 9 janvier 2013, en plein jour, trois activistes kurdes avaient été froidement abattues de plusieurs balles dans la tête dans les locaux du Centre d’information du Kurdistan (CIK), dans le 10e arrondissement de Paris : Sakine Cansiz, 54 ans, une des fondatrices du PKK (Parti des travailleurs du Kurdistan) réputée très proche de son chef historique, Abdullah Ocalan, Fidan Dogan, 28 ans, surnommée « la diplomate » en raison de ses liens étroits avec la classe politique européenne, et Leyla Saylemez, 24 ans, « la guerrière », chargée de former des femmes à la guérilla.

Pin It

Dans: FéminismeInternational
Taggé:

Laissez un commentaire

Retour en haut