Le projet

aJT, l'alterJT: L'info manifeste !

L’AlterJT (l’aJT pour les intimes) a été lancé à l’automne 2014 par des militants et des professionnels de l’audiovisuel et du journalisme.

Refusant de laisser aux élites néolibérales et aux grands patrons de l’industrie (notamment de l’armement ou du nucléaire, en France) le monopole de la propriété des médias audiovisuels, nous avons décidé de créer un média audiovisuel indépendant. Les progrès d’Internet et la baisse du coût du matériel audiovisuel rendent désormais possible le pari de produire et diffuser une information alternative en images même avec des ressources financières très limitées.

Alternatif, notre « journal télé » du web le sera à plus d’un titre. D’abord, du fait de ce que nous refusons :

Nous voulons prendre nos distances d’avec le bruit médiatique qui noie l’info dans le divertissement et la démagogie. Nous avons l’intention de contredire et peut-être contrecarrer la propagande conservatrice martelée jour après jour à la télévision et dans les principaux journaux dominants. Nous entendons refuser les censures et autocensures diverses qui expliquent que les raisons véritables des décisions prises par les dirigeants du monde politique ou social soient si peu connues du grand public. Nous ne voulons plus subir la confiscation de la parole publique par les pseudos experts sélectionnés par les journalistes aux ordres.

Alternatif, l’aJT le sera également par ses contenus. Puisqu’il faut bien choisir entre toutes les informations possibles, nous sélectionnerons nos sujets en fonction de trois champs :

  • Les alternatives qui permettent d’entrevoir qu’un autre monde est possible, et qu’il est déjà en gestation.
  • Les résistances, les luttes, les grains de sable qui permettent d’espérer que les alternatives puissent justement triompher des forces destructrices à l’oeuvre sur la planète
  • L’explication des mécanismes mortifères qui caractérisent le capitalisme, la finance dérégulée, le productivisme ravageur et les différentes formes de domination (économique et de classe, impérialiste, sexiste, raciste, spéciste…).

Nous essaierons de faire preuve de pédagogie pour rendre accessible une information utile au plus grand nombre. Utile, parce qu’elle parlera de notre quotidien, des menaces qui pèsent sur notre avenir, des espoirs qui méritent d’être partagés, de ce que l’on peut construire ensemble pour faire reculer la fatalité…Don't hate the media, become the media

Notre traitement et notre choix d’information s’inscrivent pleinement dans une logique progressiste de défense du bien commun et d’émancipation, de développement de l’esprit critique et de l’intelligence collective, d’égalité et de justice, de démocratie en somme. Mais d’une démocratie réelle, à la fois sociale et politique, et qui ne s’arrêterait pas à la porte des entreprises ou des casernes, et pas davantage aux frontières et aux intérêts particuliers. Une information qui en rendant chacun plus apte à redevenir maître de son destin, contribuerait justement à rendre cette idéal démocratique plus désirable et plus inévitable chaque jour.

L’engagement qui caractérise notre démarche n’interdit pas la rigueur et l’honnêteté, voire la distance. Nous espérons au contraire renouer avec une tradition du journalisme intègre et batailleur, soucieux de morale publique et d’émancipation collective. Un journalisme qui ne craint ni le débat ni la vérité, et peut à l’occasion déplaire même dans son propre camp parce qu’il reste libre et ne rend des comptes qu’à ceux qui lui font confiance.

Nous nous efforcerons aussi de coller à l’actualité dominante, celle des grands médias, mais en proposant de recontextualiser celle-ci, de montrer et dire ce que les autres ne montrent ni ne disent. Dans ce travail, nous comptons nous appuyer et rendre hommage au passage à toute la presse alternative qui joue déjà un rôle remarquable de décryptage et de contre-information, et parfois aussi d’investigation. Autant de dimensions précieuses que nous essaierons de prolonger en y ajoutant la force des images.

 

Pin It

Retour en haut