Vague citoyenne contre le lobbying de Veolia

4 avril 20150 Commentaire

En tant que grande agglomération la ville de Paris n’a jamais adhéré au SEDIF. C’est pourquoi quand la ville a voulu passer à une régie public de l’eau le changement s’est fait certes avec quelques difficultés mais depuis le 2008 la ville a pu récupérer sa régie publique. La tâche est plus complexe du côté des autres communes d’île de France, qui sont liées au SEDIF sans pouvoir s’en détacher. Le film vague citoyenne, raconte l’histoire de militants d’associations , de lanceur d’alerte qui par leur action conjuguée mène bataille contre la marchandisation de l’eau imposer par veolia par l’intermédiaire du sedif pour l’île de France. Au delà de la bataille, en ile de France c’est toute la question de la marchandisation de l’eau en France et dans le monde qui est abordé. Ce film montre comment le rassemblement de force commune peut faire basculer les acquis des multinationales en scandant que l’eau est un bien commun de l’humanité.
Sources
gaznaturel-3frontieres.fr/upload/banque-image/VeoliaEnvironnement2010copie.jpg
Tableau : Les entreprises qui dépensent le plus en lobbying à Bruxelles source lobbyfact.eu
vague.citoyenne.org
eauxglacees.com
france-libertes.org
eau-iledefrance.fr
facebook.com/jeanluc.touly

Reportage extrait de l’AlterJT du 04/04/2015

Pin It

Dans: AlimentationReportages
Taggé:

Laissez un commentaire

Retour en haut